Accueil du site > Historique

Historique


L’Arc En Ciel d’Unieux : plus de 100 ans d’existence.

C’est vers la fin de l’année 1908 que Monsieur l’abbé Robert, pour occuper une jeunesse désoeuvrée et abandonnée à elle-même, envisage la création d’une société où les jeunes pourront se retrouver et se distraire.

JPEG - 108.4 ko

La décision est prise de créer une société où l’on pratiquera la gymnastique et la musique avec une clique comportant tambours, clairons et trompettes.
Le nom de la société est décidé : ce sera " Société chorale d’Unieux ".

C’est en 1909, que cette société voit le jour.
Elle est enregistrée en préfecture le 14 février 1910 et paraît au journal officiel du 23 février 1910, "page 1567, 2ème colonne".
Le premier président est Mr François Osterberger, dont le souvenir est encore bien vivant dans la commune.

Les répétitions ont lieu le dimanche matin sous la direction d’ un moniteur dans la maison Dessagne, place Déchandon.
Une section "théâtre" voit le jour. Les représentations sont données dans la salle du café Berger (à l’emplacement de la pharmacie du Bourg). La salle s’avère vite trop petite. Les représentations seront données par la suite dans une grange, rue Ampère (devenue depuis la propriété de Mr Vialleton).

La société prenant de plus en plus d’ampleur, la construction de la maison d’oeuvre est entreprise en 1912.

Puis c’est la guerre de 14/18. . .
La société est mise en sommeil. Ses locaux sont réquisitionnés pour loger les mobilisés en usine.

La guerre terminée, "Les mystères de Noël" et "la passion" sont donnés par le groupe théâtral avec 80 acteurs.

Lors de l’assemblée générale extraordinaire du 14 novembre 1920, la société chorale devient "l’Arc En Ciel".

Le 12 mai 1921, l’Arc En Ciel est agréée par le ministre de la guerre sous le numéro 9151 comme société d’instruction physique et de préparation au service militaire.

Le 1er janvier 1922, François Osterberger et madame Monistrol veuve Merle signent un bail d’une durée de 10 ans pour une parcelle de pré de 60 ares portant les numéros 679 et 680 au plan cadastral. Ce pré est destiné aux sports d’éducation physique, à l’athlétisme et au football. Le loyer annuel est fixé à 450 francs. Il ne se prête pas aux exercices de tir.
Deux équipes de football voient le jour. Il n’y a pas de vestiaires, faute d’argent. Les joueurs doivent se changer au siège ou sur le terrain.

En 1922, les établissements Jacob Holtzer remontent leur section gymnastique et lui adjoignent la clique et le sport.
C’est la naissance du Club Athlétique d’Unieux. Plusieurs joueurs rejoignent cette société.

JPEG - 132.2 ko

L’équipe de foot 1925

L’équipe de football se défend honorablement mais La fédération imposant des vestiaires à moins de 60 mètres du terrain, le football doit être abandonné, faute de crédits, vers la fin 1925.

Le 22 août, la sortie annuelle conduit les sociétaires à St Galmier pour la « Fête du blé » Le trajet aller s’effectue en train par St Just (ligne désormais noyée sous les eaux du barrage de Grangent), le trajet retour par St Etienne. Trois voitures sont entièrement réservées à l’Arc En Ciel.

Le 10 novembre 1925, une bibliothèque est créée.

Le 1er mars 1926, sous la pression de messieurs Moulin et Vergeat, il est décidé que les membres adhérents à l’Arc En Ciel ne peuvent en aucun cas faire partie d’une autre société. Les contrevenants à cette règle sont radiés de la société.

En 1927, c’est la naissance de la section basket, sport méconnu à l’époque.
Les jeunes d’ Unieux ont appris à connaître ce sport grâce à la venue de "La Renaissance Sainte Anne" de Lyon, qui a fait une brillante démonstration sur le terrain du C.A.U.

Le 21 août 1927, la sortie annuelle a lieu à St Just sur Loire.
- Le menu du banquet est des plus appétissants :
-  Aspic de foie gras
-  Friture de la Loire
-  Poulet de grain
-  Lapereau chasseur
-  Légumes de saison
-  Desserts variés

- Une bouteille de vin par personne.
- Le prix du repas est de 14 francs

Cette même année, François Osterberger résilie le bail du pré Monistrol. La cour du cercle est aménagée pour le sport.

En 1928, cinq groupes composent l’Arc En Ciel :
-  Le groupe Chorale
-  Le groupe Artistique
-  Le groupe Tambours et Clairons
-  Le groupe Gymnastique et Education Physique
-  Le groupe Basket

JPEG - 182.2 ko

La clique 1928

En 1929, les séances de tir à la carabine ont lieu dans la cour. Les exercices de tir au fusil Lebel se pratiquent sur le stand de Beaulieu

JPEG - 76.3 ko

Le groupe théâtral dénommé " l’effort artistique " se met particulièrement en valeur. Il est connu bien au delà de la vallée de l’Ondaine. Les 4 et 11 mai 1930, la pièce "Le sonneur de St Paul" est jouée.

Le 15 janvier 1933, Jacques Delorme succède à François Osterberger. Jacques Delorme laisse la place à Mathieu Moulin en 1934.

En 1935, les locaux devenant de plus en plus exigüs, il est envisagé la construction d’une ou d’autres salles qui seraient réservées au billard et à la gymnastique. Afin de réduire les coûts, ce sont les sociétaires qui font les travaux de terrassement. Les quelques bénéfices réalisés à l’occasion des kermesses et des séances théâtrales sont investis. Le gros œuvre est terminé en 1938.

JPEG - 63.4 ko

L’équipe de gymnastique 1936

Mathieu Moulin laisse la présidence à François Osterberger en 1937.

39/45. A nouveau la guerre !

La société tourne au ralenti. Elle compte de nombreux adhérents parmi les prisonniers : Beaud, Brun, Masson, Burlat, Margerit, Dumont, Rey.

En plusieurs fois des colis sont envoyés aux détenus.

Contenu du colis adressé le 7 décembre 1941
-  1 boite de bœuf
-  500 g de bicuits
-  150 g de sucre
-  500 g de chocolat
-  1 savon
-  450 g de pâtes
-  1 bâton de figues roulées
-  1 paquet de biscottes
-  1 paquet de petits beurres
-  1 paquet de bonbons
-  1 boite de petits pois
-  2 bouchées au chocolat
-  2 quartiers de pain d’épice
-  2 paquets de cigarettes

Le 6 juin 1943, l’effort Artistique interprète "le flibustier" et "la grammaire".

JPEG - 64.4 ko

Le groupe chorale en 1945

Le 13 juillet 1946, messieurs Dumas et Mathieu Dutreuil décident de faire une assemblée générale extraordinaire dans le but de reconstituer la société. Mathieu Dutreuil est élu président le 18 juillet 1946.

Emile Heyraud devient président en 1950.

JPEG - 201.1 ko

En 1952, le basket prend un nouvel essor.

C’est l’époque où on déblaie la neige sur le terrain en terre et où on va se laver à la fontaine publique près de l’ église.

En 1955, le tennis de table voit le jour.

En 1961, le projet de nouveau tracé du CD 25 nécessite d’exproprier certains propriétaires. L’Arc En Ciel va perdre son terrain de basket. La société est elle appelée à disparaître ?
Il faudra toute la détermination des sociétaires pendant de nombreuses années, pour qu’ une solution soit enfin trouvée.

JPEG - 192.3 ko

En 1968, l’ Arc En Ciel retrouvera un terrain de basket avec l’aide du propriétaire voisin qui prêtera un bout de sa parcelle. Il aura changé de sens . Le dossier définitif ne sera clôt qu’en 2009 avec l’achat par la municipalité de cette parcelle.

Le 1er juillet 1965, devant la carence des dirigeants de l’époque, une réunion exceptionnelle a lieu au cours de laquelle un bureau provisoire est formé jusqu’à l’assemblée générale. Ce bureau est composé de Jean Ménard, Lacroze, Péllissier, Gerphagnon et Ribeyron.

Le 23 Janvier 1966, une assemblée générale a lieu à la suite de l’ envoi de convocations intitulées

" Non ! l’ Arc En Ciel ne veut pas mourir ! "

Le nouveau bureau est déclaré à la préfecture le 8 février 1966. Jean Ménard devient président de l’Arc En Ciel.

En 1968 est fondé "le club des jeunes".
Il rassemblera jusqu’ à 100 personnes. Le club des jeunes fermera ses portes en 1972.

En 1972, une école de basket est créée. Elle regroupe rapidement 23 jeunes de 9 à 12 ans.

Le 20 janvier 1973 a lieu l’inauguration de la nouvelle salle de tennis de table dans laquelle 4 tables peuvent être installées en permanence. Les importants travaux d’aménagement ont été réalisés par les pongistes.

En 1980, Paul Vincent devient président de la société.

Le samedi 5 mai 1984, une soirée basket est organisée au gymnase Anatole France, à l’occasion du 75 ème anniversaire de la société. Le match en lever de rideau oppose l’Arc En Ciel à une sélection ALSU / PLCQ Le match de gala oppose une sélection Sénégalaise à une sélection Etoile Sportive de Fraisses / PLCQ

En 1986 il est créé une section "marche" et une section "cyclo". Malheureusement, faute de participants, l’existence de ces sections sera éphémère. Le 13 septembre, l’Arc En Ciel organise le 30 ème anniversaire de la section tennis de table en présence du maire Noël Thiebaud et du président du comité de la Loire de tennis de table, J.P. Leclaire

Les batiments sont très dégradés et ne répondent absolument plus aux normes. De nombreux travaux sont nécessaires mais le propriétaire fait la sourde oreille. Le conseil municipal, dans sa séance du 7 octobre 1991, autorise le maire à signer un bail emphytéotique d’une durée de 35 ans avec la société anonyme immobilière Lyonnais et Forez. Les locaux deviennent municipaux ; de nombreux travaux de modernisation et d’entretien vont pouvoir être réalisés par tranches successives. Ils s’étaleront sur plusieurs années.

En 1993, Serge Brouillat devient président de l’Arc En Ciel.

JPEG - 15.1 ko

En 1998, les sections Taï chi chuan, Gymnastique Volontaire Enfants et danse sont créées.

En 1999, les sections basket de l’Amicale Laïque, de Côte Quart et de l’Arc En Ciel fusionnent : c’est la naissance du Basket Club d’Unieux.

JPEG - 131.9 ko

La Country entre à l’Arc En Ciel le 07 mars 2004, tout d’abord sous forme de stage le dimanche après midi. Très vite il y a une forte demande pour ce type de danse et l’activité est rapidement pérennisée.

Le 18 novembre 2005, en présence de nombreuses personnalités dont Dino Ciniéri, député – maire de Firminy, a lieu l’inauguration de la salle Victor Chapelon. La vieille salle de gymnastique a été complètement rénovée par la municipalité d’Unieux.

l’Arc En Ciel fête ses 100 ans d’existence du 31 mai au 7 juin 2009. Une exposition retraçant l’histoire de la société est visible dans la salle de tennis de table qui fût longtemps la salle théâtrale et dans la salle François Osterberger.JPEG

JPEG - 149.9 ko

Le 31 mai a lieu l’inauguration officielle de l’exposition en présence du député Dino Ciniéri, du Conseiller Général Marc Petit, du maire Christophe Faverjon et d’une nombreuse assemblée composée d’adhérents et anciens adhérents, sponsors etc…Durant la semaine qui suit, environ 300 personnes viennent retrouver quelques souvenirs parmi les documents et photos exposés. C’est un très grand succès et le livre d’or ouvert pour l’occasion témoigne de la satisfaction générale.

JPEG - 173.8 ko

Le 6 juin 2009, un grand repas réunit 520 convives à la Halle Des Sports Benoît Frachon. Le disc-jockey « Discomobile Sound Light » anime la soirée. Au cours du repas, Lé et Steffen Laurens donnent un excellent spectacle « la magie des grandes illusions » qui ravit le public. Henri Giraud fait partager un moment d’émotion en proposant un hommage à Coluche intitulé « Tchao l’enfoiré ». La soirée est une grande réussite de l’avis de tous.

En septembre de la même année, la section "course hors stade" est créée. Très vite les adhérents participent aux nombreuses compétitions de la région.

La section Taï Chi se sépare de l’Arc En Ciel en janvier 2010 pour devenir indépendante.

JPEGAfin de compenser ce départ, une section sarbacane est créée. L’activité s’exerce le dimanche matin dans la salle de tennis de table. L’année suivante, la section remporte le titre départemental et de ce fait devient championne de France.

JPEGEn septembre 2011, un atelier de Biodanza est créé. La Biodanza se pratique en groupes et en musique. Sa pratique régulière développe l’estime de soi, l’identité, la capacité affective, la joie de vivre, la santé et améliore ainsi la qualité de la vie. Les créneaux horaires ne convenant pas à l’enseignant, l’activité disparaîtra en juin 2013.

Durant l’été 2012, la salle de sport Claude Gerphagnon est entièrement restaurée : isolation thermique et phonique, électricité, création d’un accès handicapé etc...En septembre, les pongistes peuvent débuter le championnat dans une salle flambant neuve.JPEG

Ce même mois les dirigeants lancent l’activité zumba. Les fans de Zumba obtiennent des avantages à long terme tout en vivant une expérience unique grâce à une heure d’exercice qui leur permet de brûler des calories, stimuler leur corps et réaliser des mouvements impressionnants sur des musiques latinos-américaines.

JPEG Le samedi 20 juin 2015, jour de la fête de la musique, la section Country participe à la tentative de record du nombre de participants dansant sur la musique « Good Time » sur une seule ligne. Cette manifestation, soutenue par la ville de St-Etienne et l’Association des commerçants du Cours Fauriel regroupe une vingtaine de groupes de country des départements de la Loire, de la Haute Loire et du Rhône. C’est Dominique Durand, responsable de la section, qui est à l’origine du projet. Le record de 475 danseurs détenu par Wimereux dans le Pas de Calais est pulvérisé puisque le comptage réalisé par un huissier donne 598 danseurs.

En septembre 2015, faute d’inscriptions suffisantes, la gymnastique enfants disparaît des activités pouvant être pratiquées à l’Arc En Ciel.

En septembre 2016, une section fitness est créée. Devant le peu d’adhérents, elle est très vite supprimée.

Le 12 novembre 2016, la section country se qualifie pour la finale nationale des "Masters Team 2017"

En mars 2017, une section "sport - santé" est ouverte ; elle permet à toute personne fortement sédentarisée de reprendre une activité physique en douceur afin de retrouver un bien-être physique et mental.

JPEGle 25 mars 2017, la section country remporte la finale nationale des Masters Teams 2017 catégorie tremplin. Le titre est décerné par la fédération francophone de country line dance (FFCLD)à Issoudun.

En septembre 2018, la zumba disparaît du panel d’activités proposées par l’Arc En Ciel faute de participants. JPEGEn remplacement, le conseil d’administration propose l’activité Pilates. Dès sa création, le Pilates connaît un grand succès.