Accueil du site > Les différentes sections > 8. Sarbacane > 20. Le matériel

20. Le matériel


Tir à la Sarbacane

- La Sarbacane

JPEG Appelée aussi canon. Fabriquée à la machine avec l’acier employé pour les fusils. Le catalogue " MANUFRANCE " proposait en 1915 le " modèle officiel des grandes sociétés de Sarbacane " au prix de 25 Frs. On en forgeait aussi à la main chez les maîtres canonniers. Avant la première guerre mondiale, Messieurs Ronchard, Cizeron, Marson, Crepet, étaient connus pour la beauté de leurs canons. Ils sont encore en service aujourd’hui. Certains, guillochés, sont de véritables objets d’art.

Ce canon est un tube en acier de 1,40m à 1,45m de longueur et d’un diamètre intérieur variant de 9 à 11mm. La moyenne se situant autour de 10,30mm. La partie extérieure est légèrement conique, rétrécie pour s ’adapter aux lèvres du tireur et contenant des facettes sur environ 1/3 de sa longueur, du coté le plus épais. Ceci pour faciliter la préhension. Le poids se situe autour de 2Kg, 2,5Kg.

- La panne

Pour le nettoyage de l’intérieur du canon. Il s’agit en en fait d’une simple ficelle légèrement plus longue que la Sarbacane. A une extrémité est attaché un chiffon et à l’autre un petit cylindre de fer ou de cuivre qui sert à faire descendre la ficelle à l’intérieur du canon. La Sarbacane demande un soigneux entretien. En effet, il ne faut pas que l’humidité attaque le poli de l’intérieur du canon.

- Le projectile ou trait

JPEG Fait d’une partie cylindrique en acier, calibrée au canon utilisé et terminé en pointe. Sur ce support on adapte un empennage, fait de plumes d’oies, à 6 ou 8 pans. On peut aussi utiliser des bouchons en liège à la place des plumes. Manufrance proposait des traits à 0,60 Frs la douzaine, en plumes et de 2,20 Frs à 6 Frs la douzaine empennés de soie, toujours dans le catalogue 1915.

Actuellement, la fabrication de la pointe est effectuée par des tourneurs. L’emplumage est ensuite fait par quelques Chevaliers qui se sont " spécialisés ".

- La cible

JPEG La " FRANCHISE " ou "PAPIER"(1) et LE BUT (2) Ces cibles sont placées au centre d’un disque de bois tendre de 18 cms de diamètre appelé "TOURTE". C’est ce type de cible qui est utilisé pour les concours.

Un autre type de cible bien particulier existe, il s’agit du " PAPEGAI "(3) : Le support de cible (Tourte)

JPEGLes " tourtes " sont fixées sur un support en bois. Certains sont très décorés, ’d’autres de simples disques de 60 cms environ.Il n’y a pas de forme ou de dimension réglementaire pour ces supports. Ceux-ci sont fixés soit directement au mur, soit sur un pied mobile, en bois ou métallique.